Catégorie : image posts

12 septembre 2018

Le plasma, c’est fantastique…

Nouveau venu dans les traitements de la calvitie, en soins post-op ou en traitement initial, le Recle PL est un appareil auquel on peut prédire un bel avenir. Facile d’utilisation, maniable, transportable et bien « designé », il peut être utilisé par le médecin au cabinet ou par le patient, à domicile et sans supervision médicale. Avec ses trois programmes (puissances) intégrés, ce traitement de l’alopécie par l’énergie plasma convient aussi bien aux alopécies modérées et débutantes qu’aux chutes de cheveux plus sévères et installées.

Traitement de l’alopécie par l’énergie plasma, comment ça marche ?

Recle.PL est un nouveau système d’aide à la repousse des cheveux fins, affaiblis et dévitalisés, utilisant l’énergie Plasma. Grâce au système Recle.PL et son plasma actif, il est possible de diffuser n’importe quelles micro-molécules dans les couches vivantes de l’épiderme et atteindre les zones plus profondes de la peau et plus particulièrement du cuir chevelu. Son utilisation est des plus simples : l’énergie plasma est transmise par simple contact cutané avec le cuir chevelu et a pour effet de faciliter et amplifier la repousse. Les sessions durent 10 minutes environ à raison de 1 à 3 applications par jour. Le Recle. PL peut s’utiliser avec ou sans complément. Il est toutefois recommandé, pour maximiser ses effets, de lui associer l

Posted in Actualité alopécie, Blog, image posts by Dr. Set
6 novembre 2017

Le Propecia en question

La polémique sur le Propecia, médicament prescrit à 30 000 hommes contre la perte des cheveux, prend de l’ampleur. Pour la première fois, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a lancé une alerte sur les risques liés au Propecia. Elle en informera aujourd’hui les professionnels de santé à l’occasion d’une réunion avec le Collège national des médecins généralistes. Objectif : mettre en garde les patients contre cette molécule (Finasteride) qui permet de traiter une légère augmentation du volume de la prostate chez les seniors mais aussi, à plus petite dose, de réduire la calvitie chez des hommes plus jeunes. Elle est pour cela commercialisée sous le nom de Propecia depuis 1999. Cette molécule, prescrite à 30 000 patients est connue pour bloquer l’action de la testostérone. Elle accumule aujourd’hui les effets indésirables. « Des cas de dépression et d’idées suicidaires ont été signalés en plus des troubles sexuels, déjà connus. Ces effets ne sont pas réellement prouvés mais le principe de précaution s’applique » explique la docteur Caroline Semaille, directrice des médicaments anti-infectieux, en hépato-gastro-entérologie et en dermatologie à l’ANSM. Le message est clair : en cas de symptôme psychiatrique, arrêtez immédiatement ces comprimés et consultez rapidement un médecin. Cette mise en garde de l’ANSM intervient alors que l’Agen